Conseils de pose

Accueil | Les produits | Bardages | Conseils de pose

Une mise en œuvre normalisée

Les bardages bois doivent être posés dans le respect des règles énoncées dans la norme NF DTU 41.2 « Revêtements extérieurs en bois ».

Rappel des règles de base

Sont cités ici les principaux points de la norme NF DTU 41.2 qui garantissent le bon comportement d’un ouvrage de bardage dans le temps.

Ces règles sont enrichies de principes et de précautions reconnues par les professionnels pour le bon usage du bois en extérieur de manière générale.

Assurer une bonne ventilation

« La lame d’air ménagée par des tasseaux est efficacement ventilée lorsque son épaisseur nominale est au moins égale à 20 mm, et que les entrées basses constituées par les trous de la grille anti-rongeurs et les sorties hautes de ventilation sont de section suffisante (50 à 120 cm² par mètre linéaire de façade selon la hauteur de bardage) »

De manière générale les ouvrages extérieurs en bois doivent être bien ventilés et permettre un assèchement rapide en cas d’humidification.

Utiliser des fixations en INOX

Dans le cas des ouvrages extérieurs, quels que soient les assemblages ou les fixations, l’usage de l’acier inoxydable est indispensable pour résister à la corrosion naturelle accentuée par l’acidité relative du matériau MOKALAM®.

Soigner l’écoulement de l’eau

Aucun élément de la façade ne doit pouvoir retenir l’eau.

Prévoir des pentes en partie supérieure comme en parties inférieures (ou « goutte d’eau ») pour que l’eau ne stagne pas, y compris en bout de lame (cas de profilés MOKALAM® posés à la verticale).

Veiller à éloigner de la façade ou à bien canaliser les ruissellements provenant des parties supérieures de l’ouvrage pour éviter un ruissellement continu et répétitif sur le matériau MOKALAM®.

Maintenir à distance les eaux de rejaillissement

« Aucun élément de bardage ne doit se trouver à moins de 20 cm du sol fini extérieur. »

Cette précaution permet aux façades de ne pas être humidifiées et salies par les éclaboussures dues à la pluie ou à tous les autres ruissellements.

Cette règle est valable aussi pour les objets ou saillies horizontales des bâtiments sur lesquelles l’eau peut rebondir.

La protection des extrémités (bois de bout)

Même si cette précaution est moins cruciale dans le cas des profilés MOKALAM® car ils sont moins sensibles aux variations d’humidité que le bois massif, il faut néanmoins éviter pièges à eau ou les zones de stagnation d’eau par capillarité aux extrémités des lames car des désordres esthétiques pourraient en résulter, et notamment un noircissement localisé du matériau.

Éviter les ombres portées

Si un produit MOKALAM® est régulièrement voire en permanence à l’ombre, son aspect évoluera moins vite que les produits exposés et cette différence d’aspect sera préjudiciable à l’ensemble.

Si votre projet présente des zones d’ombres portées sur une façade bois, il est alors préférable d’avoir recours à une finition sur le bardage MOKALAM® pour atténuer les effets des UV.

Voir la page « durabilité d’aspect »
En savoir plus sur la finition MOKALAM®

Pare-pluie spécial claire-voie

L’étanchéité d’une façade recevant un bardage ajouré (à claire-voie) doit être particulièrement soignée car le bardage lui-même n’assure plus le rôle de barrière à l’eau.

Le pare-pluie est donc plus que jamais indispensable pour protéger la structure, surtout en cas de murs à ossature bois. Et comme il est potentiellement soumis aux rayonnement UV, la norme NF DTU 41.2 demande un pare- pluie spécialement conçu pour résister aux UV.

Vous avez un projet ?

Matière à créer

Bois modifié et amélioré, MOKALAM® est un nouveau matériau aux propriétés exceptionnelles à partir duquel sont fabriquées des solutions pour la construction et la décoration

dapibus in sit ipsum fringilla Aliquam elit. consequat. Lorem amet, id